https://www.atinternet-solutions.com
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/10/2007

Etape 41: Passo della Scoffera - Cabannes.

11 Juin.

Notre étape se déroule par temps couvert, tantôt frais, tantôt chaud. Après quelques passages sur des chemins de crête ou des parcours dans des hêtraies, que nous avons peu rencontrées jusqu'à présent -mais nous sommes sur le flanc nord de la montagne- nous atteignons BARBAGELATA en début d'après-midi. Nous continuons par la route pour passer PRIOSI et arriver à CABANNES, village qui se trouve tout de même à 800m d'altitude.

On nous indique le refuge et le nom du responsable. Nous entrons. Un ouvrier albanais est installé ici presqu'à demeure: il se fait appeler "Roberto". Il travaille en forêt pour faire du bois de chauffage; la forêt, pourtant importante dans toute cette région, n'est pas exploitée à grande échelle, mais uniquement pour le bois de chauffage.

Roberto est seul, désespérémént seul dans ce gîte. Il fume beaucoup et se verse un verre de vin. Nous échangeons quelques mots en italien, mais il semble distant ou timide et il est resté en tenue de travail, casquette vissée sur le crâne.

Dédette est allée aux courses dans le village et en a profité pour faire la conversation avec des anciens qui lui ont donné quelques salades! Elle ne cause pas italien, mais a de bonnes connaissances en espagnol alors, comme elle dit: "pas de problème!..." et ça marche!

Nous invitons Roberto à partager notre repas. D'abord réticent, il finit par accepter. Tandis que nous nous installons à l'étage, il a discrètement nettoyé la cuisine, fait sa vaisselle et s'est retiré dans sa chambre. Il redescend plus tard, rasé de près, vêtements changés, chemise soigneusement repassée, chaussures reluisantes: un homme transformé!

medium_P6110167.JPG



Il retourne tous les 6 mois en Albanie retrouver sa femme et ses deux jeunes enfants. Ici, il travaille six jours sur sept, mais se trouve bien accueilli dans ce village. Avant de nous séparer, il tient absolument à nous offrir quelque chose au bistrot du village, tenu par son patron.

Au retour nous faisons une petite photo que je lui ai expédiée à son domicile, en Albanie.

Belle journée!

Commentaires

signes par milliers : oui la vie en est pleine il faut les reconnaitre et remercier la Providence amitiés astrée

Écrit par : ngeorges2 | 26/10/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique