https://www.atinternet-solutions.com
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/11/2007

Etape 48 : Massarella - San Miniato Alto.

19 Juin.

Au réveil, le temps semble couvert... à priori, il va faire moins chaud. Les coqs, eux, sont increvables et nous cassent les oreilles... Quand nous partons, vers huit heures, les quelques nuages se sont dissipés et Frère Soleil vient nous saluer et ne va plus nous quitter tout au long de ces routes dont certaines sont particulièrement dangereuses: c'est presqu'un parcours du combattant où il faut souvent hâter le pas pour se mettre à l'abri d'un platane.

Nous atteignons l'ARNO, cette rivière qui traverse FLORENCE, dont les crues ont, il y a quelques décennies, causé de graves dommages à la ville et à ses environs. Juste avant le pont, une femme vient vers moi: "siete pellegrini"? (vous êtes des pélerins?) me demande-t-elle. "Si! et nous allons vers Assise": c'est alors qu'elle me dit être allée à Lourdes avec son fils paralysé et nous demande de prier pour eux...

Ainsi va le chemin et ses diverses rencontres qui nous rappellent combien nous sommes privilégiés dans beaucoup de domaines.

Nous commençons à voir apparaître de nouvelles balises, celles de la VIA FRANCIGENA (VF) dont nous reparlerons.

Chassant toujours le moindre soupçon d'ombre, nous trouvons que les oliviers, malgré leur léger feuillage, sont largement suffisants pour nous abriter des ardeurs du soleil.... Si çà continue, on va dessécher sur pied!

Nous voici enfin arrivés à SAN MINIATO...Basso! ce qui veut dire qu'il y a aussi l' "Alto"! Nous nous engageons sur une longue et très rude montée, sous le cagnard (pardon, Frère soleil, mais y'a des jours!...). Nous atteignons la place de la cathédrale ("Duomo") et, sous les arbres, nous essayons de grignoter quelque chose, sans conviction.

medium_P6190201.JPG



Malgré la chaleur, j'entreprends de monter au belvédère par un très long escalier... mais là-haut, pas la moindre ombre, la Tour est fermée.

medium_P6190199.JPG

Une magnifique vipère m'accueille, je la salue et m'en retourne, dissuadant Dédette de continuer son ascension.

Nous nous présentons au couvent des Capucins où l'on nous accepte en milieu d'après-midi pour nous reposer. La fraîcheur des lieux est la bienvenue. Dans la soirée, nous retournons visiter la ville... en évitant de trop descendre!

medium_P6190200.JPG



L'accueil, au sein de la toute petite communauté vieillissante est simple et fraternel. Après la messe du soir, nous partagerons le repas des frères, en compagnie d'un pélerin sur le chemin de Rome.

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique