https://www.atinternet-solutions.com
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/12/2009

Etape 3 : Sansepolcro - Citta di Castello

 Comment va notre blessée?  La nuit s'est bien passée, malgré quelques douleurs à la face...  mais apparamment, pas de fracture ni de signes inquiétants... à part un visage tuméfié avec un oedème assez impressionnant à voir! Que faire? Je sais que "Ma Mie" n'est pas geignarde, mais cette chute qui vient après plusieurs autres sur les chemins est tout de même plus sérieuse! La blessée décide malgré tout de tenter l'étape du jour et  "si ça ne va pas, j'arrêterai!"

Nous quittons la cité natale de Piero Della Francesca, sans avoir vu ses oeuvres dans l'église...

P5120164.JPG
Nous sortons de la ville en longeant les murs par cette rue aux pavés inégaux... alors prudence et l'on essaie d'éviter la pierre traîtresse plus haute que les autres qui risque de nous faire choir!
L'étape du jour est donnée pour 27 kilomètres, apparamment sans trop de dénivelé.  Pendant quelques heures, le chemin n'est pas difficile: nous sommes sur de petites routes dans cette plaine qui est, en fait, la haute vallée du Tibre.  Ici, nous dit-on, la terre est fertile et propice à la culture du tabac. 
P5120165.JPG
Quelques kilomètres plus loin, nous franchissons un petit pont: nous quittons ici la Toscane pur entrer dans la "douce" Ombrie!
P5120167.JPG
Au sommet d'une colline, sur notre gauche, se dresse un important village; devrons-nous y passer?  C'est, en effet, la petite ville de Citerna, prévue au programme.
P5120171.JPG
La montée vers  Citerna a été plus rude que prévu car le balisage nous fait escalader quelques rampes prononcées à travers champs... et l'on se dit que "si on avait su", on aurait continué par la route!... surtout aujourd'hui!  mais, courageusement, bien que gênée pour respirer, mon épouse "s'accroche" et je ne la sens pas prête à "raccrocher"...
Lorsque nous arrivons à Citerna, nous sommes surpris de découvrir une ville entièrement ceinturée de remparts, couronnés par un chemin de ronde entièrement couvert: vraiment, une très belle cité médiévale.  Nous nous arrêtons à l'ombre pour compenser en eau ce que nous avons perdu en grimpant jusqu'ici, sans oublier d'ingurgiter un peu de nourriture.  Nos amis arrivent, le pas alerte et facile.  Ils s'en vont avec l'intention de traverser la ville qui, nous diront-ils plus tard, est très belle; il y aurait même, quelque part, une très grande citerne qui aurait donné le nom à cette ville.
P5120169.JPG
Après Citerna, notre topoguide conseille de faire un détour par Monterchi, que l'on voit sur la photo ci-dessus pour voir une autre très belle oeuvre de Piero della Francesca, la
 
"MADONNA DEL PARTO"
delparto.jpg
... or nous n'y sommes pas passés!  mais... il y a quelques jours, mon "journal préféré", La Croix, dans son numéro du 14.11.2009, décryptait cette oeuvre présentant "La Vierge Enceinte".
Le journaliste, Manuel JOVER, note d'abord que cette peinture réalisée à Monterchi
"devint l'objet d'un pélerinage pour les femmes sur le point d'accoucher. (...) Sans être neuf, le thème était rarement traité et, la plupart du temps, la dimension symbolique venait oculter la réalité physique: un livre était posé sur le ventre de Marie, à la fois pour signifier le Verbe Incarné et pour cacher ce ventre trop rond.  L'originalité et la beauté de l'oeuvre de Piero réside dans la représentation réaliste d'une femme enceinte, ventre proéminent, attitude lourde et massive; dans ce geste de la main entrouvrant la robe sur le jupon blanc, pour mieux désigner le fruit mûrissant de ses entrailles, ainsi que dans l'inextinguible tristesse qui pèse sur ses paupières et sur sa bouche.  Car cette mère a connaissance du destin de son Fils".
Après avoir abordé la signification théologique de cette oeuvre, l'auteur poursuit:
" Mais c'est son son caractère profondément humain qui lui confère une portée universelle.  Il n'est pas indifférent de savoir que l'artiste peignit cette poignante "maternité" à la mort de sa propre mère, dans le village où celle-ci naquit et fut ensevelie".
L'itinéraire nous invite ensuite à passer près d'un autre ermitage construit sur une grotte où François se retirait parfois: l'ermitage du Buon Riposo... mais il faut de nouveau remonter sur la colline à partir du lieu-dit Lerchi...  Nous n'avons pas le courage de faire le détour et nous filons tout droit vers Citta di Castello en longeant la nationale avec tous ses dangers et son absence de bas-côtés...  Nos amis, eux, ont découvert un beau petit sentier qui court le long du Tibre tout proche!...
Nous recherchons longuement le Monastère des Clarisses;  les gens nous renseignent incomplètement où c'est nous qui ne comprenons rien!... Heureusement que nous rencontrons en ville nos amis qui avaient découvert  -non sans mal eux aussi- le couvent avant nous... L'accueil de la soeur tourière est chaleureux; nous partagerons le repas avec Dante et Vittorio et, dans le calme du monastère, nous goûterons un repos bien mérité!
François et Citta di Castello.
La "Quatrième Considération sur les Stigmates" rapporte:
"Saint François, après qu'il fut resté quelques jours dans ledit couvent [Monte casale], s'en alla et gagna Citta di Castello: et voici que beaucoup de citadins lui conduisirent une femme possédée depuis longtemps du démon, et le prièrent humblement de la délivrer car elle troublait tout le pays, soit par ses hurlements douloureux, soit par ses cris féroces, soit par ses aboiements de chien.  Alors Saint François, après avoir d'abord prié et fait sur elle le signe de la croix, ordonna au démon de la quitter; et aussitôt il s'en alla et la laissa saine de corps et d'esprit.(...)  Saint François demeura alors un mois en cette ville, à la prière pleine de dévotion des habitants, et pendant ce temps, il fit beaucoup d'autres miracles; puis il partit de là pour se rendre à Sainte Marie-des-Anges, avec frère Léon et avec un brave homme qui lui prêtait son petit âne, sur lequel S. François cheminait."

Commentaires

bonjour, je viens de découvrir votre blog et il m'intéresse au pls ahut point.
avec une amie nous pensons partir courrant mai de cette année pour ce chemin en partant de la Verna. et je tente de traduire un guide italien du chemin d'Assise (di qui passo Francesco)mais vous semblez avoir trouvé un topo guide. pouvez vous me donner les coordonnées SVP ? ça nous complêtera les explications du guide.

Merci par avance

Monique

Écrit par : Monique | 11/01/2012

Ayant quelques connaissances en italien, j'avais traduit la deuxième édition du guide "di qi passo francesco" d'Angela Serrachioli. Une troisième édition est sortie récemment: je ne sais laquelle vous avez...
Pour plus de commodité, contactez-moi par mail, si vous le désirez, à l'adresse:
peregrins@orange.fr
je pourrais éventuellement vous transmettre quelques documents "pour vous faire une idée"!

Écrit par : pérégrins | 16/01/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique