https://www.atinternet-solutions.com
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

24/12/2009

Etape 6: Gubbio - Château de Biscina.

Nous quittons Gubbio, ce matin du 15 mai: la ville est en pleine effervescence.  Voiture et autocars convergent vers la cité: les réjouissances commencent dès ce matin par une messe et toute la journée va être remplie d'activités diverses jusqu'en fin d'après-midi pour "la" course!  Le temps est magnifique, l'ambiance festive... mais nous continuons notre chemin en repassant devant la statue du loup et de François et la petite chapelle vue hier.

Nous voici en route pour 22 kilomètres afin de rejoindre l'agriturismo du Château de Biscina. Nous retrouverons aussi, en chemin, quelques "traces" de François dans les environs...

Devant nous s'étend la plaine de Gubbio que nous devons traverser dans sa largeur, sur environ quatre kilomètres jusqu'à Ponte d'Assi, avant d'affronter les collines face à nous.

P5140205.JPG
Au terme de cette "traversée", en nous retournant, nous découvrons une vue panoramique sur Gubbio, adossée à la montagne, enveloppée d'une légère brume de chaleur et, tout là-haut, le sanctuaire que  "les Cierges" vont devoir atteindre cet après-midi.
P5150222.JPG
P5150223.JPG
Nous suivons le "Sentiero della Pace", le "Sentier de la Paix", créé à l'occasion du Jubilé de l'an 2000 et qui refait, à l'envers, le trajet que François emprunta dans sa jeunesse, d'Assise vers Gubbio,  alors qu'il commençait sa "conversion", c'est-à-dire son "changement de direction" dans sa vie.
Il venait tout juste de quitter sa ville natale, après s'être dépouillé de ses vêtements devant l'évêque d'Assise et avoir, en quelque sorte "rompu" avec son propre père...
Alors qu'il traversait une forêt, s'en allant vers Gubbio, en chantant les louanges de Dieu "en français", il fut agressé par des brigands qui lui demandèrent qui il était:
- "je suis le hérault du grand Roi, cela vou gêne?"
  Ceux-ci le jetèrent dans un fossé plein de neige... d'où il ressortit, chantant avec encore plus de force  "les louanges de Dieu"...
P5150225.JPG
Nous voici au milieu de collines verdoyantes;  Gubbio s'estompe dans le lointain; le temps devient plus nuageux et quelques gouttes de pluie nous rafraîchissent le visage...
Nous nous arrêtons devant un grand panneau explicatif posé là lors du tracé du Sentiero della Pace: sur notre droite, en effet, une imposante bâtisse.  C'est là que se dressait, du temps de François,
 l'Abbaye de Vallingegno.
  C'est à la porte de cette abbaye que François se présenta, après avoir été agressé par les brigands. L'accueil ne fut pas très chaleureux et il se retrouva comme aide à la cuisine du monastère...  Le séjour tourna court et François reprit la route...
Mais lorsqu'il fut devenu "célèbre" dans la région le prieur du monastère s'empressa de lui présenter ses excuses et celles de ses frères et lui demanda pardon pour le mauvais accueil qu'il avait reçu...
P5150227.JPG
Le chemin est toujours aussi  sinueux et accidenté. 
 Depuis quelques temps déjà, nous apercevons dans le lointain une imposante tour perchée au sommet d'une colline.  Serait-ce notre "château"?  Si oui, nous ne sommes pas au bout de nos peines!
P5150228.JPG
Nous faisons une halte salutaire au pied d'une montée, près de ce minuscule oratoire de
 Santa Maria della Ripa.
P5150230.JPG
Au-dessus de l'autel fleuri, des restes de peinture, dont celle de la Vierge présentant un fruit à son fils...
P5150233.JPG
 
Nous voici arrivés à la porte d'un imposant ermitage:
P5150232.JPG
P5150234.JPG
 San Pietro in Vigneto.
Ici, on n'entre pas!
L'ermite  -on ne s'en offusquera pas!-  ne veut pas être dérangé!
A droite du solide portail d'entrée, la "vita dell'Eremo" est contée par le menu, heure par heure, du lever, à 4h30, au coucher à 21h30.
Une phrase donne le ton:
"Se vuoi salvarti, fuggi, taci e ricerca la quiete"
 signifiant (plus ou moins ceci...) "Si tu veux te sauver, fuis, tais-toi et recherche le calme" (ou le repos...)
P5150237.JPG
Le Château de Biscina est tout proche mais la dernière montée est très rude.
  Une dame âgée nous interpelle gentiment et, au cours de la conversation, elle en vient à nous parler des trois tremblements de terre qu'elle a connu en ces lieux durant sa vie: le calme étrange, les chiens qui aboient, un grondement sourd et le tremblement de terre lui-même!... 
 Elle nous montre sa maison que son défunt mari avait construite de ses propres mains et terminé peu avant le cataclysme...  Les armatures métalliques posées pour renforcer les murs sont toujours présentes.  Ces personnes  -comme tant d'autres-  furent contraintes de vivre quelques années en "roulotte" pendant les travaux de consolidation.
Devant cette nature si belle et si douce, comment imaginer qu'ici, notre vieille Terre "s'ébroue" aussi souvent, semant la mort et la désolation...  L' Aquila et sa région ne sont qu'à quelques dizaines de kilomètres d'ici, à vol d'oiseau!
P5160238.JPG
Nous atteignons enfin l'agriturismo de Biscina.  Cette ferme-auberge est magnifiquement située, dominant la vallée du Chiasco et la retenue du barrage de Valfabbrica.  La ferme est importante, quant au château, il est très imposant mais, les ans et les tremblements de terre l'ont sérieusement endommagé; on le restaure peu à peu.
Dans ce cadre magnifique, nous passons une agréable soirée dans le calme et la beauté.

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique