https://www.atinternet-solutions.com
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/02/2010

Etape 10: Trevi - Spoleto

Ce mardi 19 mai 2009, nous quittons de bonne heure Trevi, perché sur sa colline pour rejoindre 18 km plus loin la ville de Spoleto.  Le soleil est déjà haut: il faut dire que depuis quelques jours, il est en particulière "bonne forme" et, nous dit-on, il est moins fort "d'habitude", à cette époque de l'année!

P5190279.JPG

A peine sortis de la ville, nous empruntons un chemin de terre et nous sommes entourés d'un immense champ d'oliviers; on vient de travailler autour des troncs: sûr que la récolte sera abondante!

Un peu plus loin, voici l'église de la Madonna delle Lacrime, entourée de cyprès.  Puis, alternant chemins de terre et passages bitumés, nous atteignons l'église de San Pietro in Bovara.  Dans les temps anciens était érigé ici un temple païen et la coutume voulait que l'on purifie les boeufs dans les eaux de la rivière voisine avant de les sacrifier aux dieux.

Dans la vie de saint François, on raconte q'un jour, voyageant dans la vallée de Spolète avec le frère Pacifique, ils furent hébergés dans une léproserie de Trevi et François dit à son compagnon:

 "allons à l'église de San Pietro di Bovara parce que, cette nuit, je veux rester là".

  Cette église était à l'abandon car Trevi, toute proche, avait été détruite par les luttes qui opposaient les cités de la vallée. 

François, ayant renvoyé son compagnon, passa la nuit seul en ces lieux et  dut affronter des tentations...  Les ayant repoussées, il rejoignit "le lieu où il s'était d'abord allongé; il se reposa et dormit en paix".

Au lever du jour, frère Pacifique revient et voit François en prière dans le choeur de l'église, devant l'autel.  Pacifique se met aussi en prière et  il a une vision: dans le ciel, un trône est préparé pour François et une voix dit: "ce trône fut celui de Lucifer et à sa place s'y assoiera François"...

P5190280.JPG
Nous quittons ces lieux et devant nous, au sommet d'une colline voici le Château de Pissignano.
Spoleto_img0070_Pissignano_Veduta.jpg
 une bonne grimpette en perspective pour se dégourdir les jambes... et comme ça ne suffit pas, une erreur de parcours "rallonge un peu la sauce"... et j'en oublie de faire quelques photos... (d'où celle-ci, "piquée" sur internet...)
Le village de Pissignano est calme; quelques boutiques d'artistes et une vue magnifique sur la vallée.  J'allais oublier! "notre" mont Subasio se détache toujours sur l'horizon, immense calotte ronde et chauve...
P5190282.JPG P5190284.JPG
Photographiées dans je ne sais plus quelle église, ces deux peintures représentant la Vierge allaitant son Fils.
P5190281.JPG
Voici une signalisation qui rappelllera quelque chose aux anciens "jacquets": le mariage des flèches jaunes de Compostelle et du Tau des chemins vers ou autour d'Assise...
Dans la vallée coule la rivière du Clitunno...
En descendant de Pissignano, nous débouchons sur la Via Flaminia et un peu plus loin, un hâvre de fraîcheur:
 les Sources du Clitunno
De nombreux filets d'une eau limpide sortent de la colline et alimentent un petit lac.  Ce lieu est connu depuis l'antiquité: Pline en parle dans ses Lettres comme d'un lieu enchanteur et plus près de nous, il inspira aussi Lord Byron...
Nous continuons sous la chaleur, délaissant le village de San Giacomo et son église où l'on peut admirer des peintures racontant le miracle du "pendu-dépendu" sur le chemin de Saint-Jacques à Santo Domingo de la Calzada...
La route est encore longue jusqu'à Spolète et l'entrée dans la ville nous semble bien éprouvante, sous le soleil.  Nous arrivons enfin à notre point de chute, la Villa Redenta, immense domaine au milieu de jardins fleuris, ouvert à toutes sortes de manifestations musicales et autres.  Une partie est réservée à l'hébergement mais n'ouvre qu'en fin d'après-midi; nous patientons.
Nous retournerons plus tard en ville pour une visite un peu rapide de cette belle ville de Spolète... aux rues "pentues"et parfois étroites! Que voulez-vous, il faut toujours grimper, même en fin de journée!
P5190286.JPG
mais nous ne sommes pas déçus en découvrant la façade romane de la Cathédrale
P5190287.JPG
et cette magnifique mosaïque entourée de rosaces.
P5190294.JPG
On remarque encore cette place constituée d'un immense escalier qui descend vers l'esplanade la cathédrale
P5190295.JPG
Au-dessus de la ville, la "Rocca", le château date du 14° siècle.
P5190289.JPG
Dans la cathédrale, outre la peinture du Couronnement de la Vierge, de Filippo Lippi, on peut admirer des stalles aux marquetteries remarquables.
P5190293.JPG
Mais comment ne pas être impressionnés, lorsqu'on chemine en compagnie de saint François, par ce modeste reliquaire conservé dans la chapelle des reliques et qui renferme un tout petit parchemin de 13x6 cm, parfaitement conservé: c'est la
lettre autographe de François à frère Léon.
P5190290.JPG
"Frère Léon, salut et paix de ton frère François.  Je te dis ceci, mon fils, comme une mère, que toutes les paroles que nous avons dites en chemin, je te les résume brièvement dans ce mot et ce conseil, et même si après il te faut venir à moi pour un autre conseil, voici: de quelque manière qu'il te semble meilleur de plaire au Seigneur Dieu et de suivre sa trace et sa pauvreté, fais-le avec la bénédiction du Seigneur Dieu et ma permission. Et si cela est nécessaire pour ton âme ou pour une autre consolation, et si tu désires simplement, Léon, venir me voir, viens."
P5190298.JPG
Un dernier regard sur la vallée environnante...
P5190296.JPG
alors qu'un "gatto" prend le frais dans un courant d'air...

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique