https://www.atinternet-solutions.com
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/02/2010

Etape 11 : Spoleto - Romita di Cesi.

L'étape de ce jour, longue de 28 kilomètres sur un terrain toujours aussi accidenté commence par une longue portion urbaine suivie d'une autre tronçon de nationale assez fréquenté... Hier soir, nous avons décidé de chercher une solution de raccourci...

Un sympathique policier municipal s'est "mis en quatre", téléphonant ici et là pour nous renseigner; finalement nous apprenons qu'un car s'en va dans notre direction vers 8h15...  Il vient nous indiquer le bon endroit pour prendre ce car.

Ce matin, nous quittons le ventre creux notre "villa" car la cuisine est fermée... Heureusement un Café est ouvert et nous nous sentons mieux pour aborder cette journée... Nous détestons partir l'estomac vide!!!

P5200300.JPG

Nous voici dans le square près de l'arrêt des bus entourés de centaines d'élèves qui s'engouffrent dans la noria incessante de cars qui se succèdent.  Voici le nôtre; il va nous conduire à 7-8 km d'ici, à La Madonna di Baiano, son terminus.  Il nous faut revenir sur nos pas pour emprunter - quand même! - le bord de la nationale très fréquentée.  Après quelques kilomètres, nous bifurquons sur une petite route tranquille et surtout bien à l'ombre!

Cette étape reste assez difficile avec beaucoup de montées et des chemins caillouteux. Nous partons de 324 m. à Baiano pour monter à 875 m. au lieu-dit Casa Cancelli, d'où l'on rejoint La Romita di Cesi qui se trouve à 782 m.  Par contre le paysage est varié et si beau en ce mois de mai.

 Je ne m'attarderai pas plus longtemps sur le chemin d'aujourd'hui ni sur ce beau sentier en sous-bois qui, dans la forêt, nous amène tout à coup à l'entrée de

la Romita di Cesi

 

P5200311.JPG
C'est, assurément, le lieu qui nous aura le plus marqué!
P5200306.JPG
La Romita (l'ermitage), certes, est beau, perdu dans la forêt;  son histoire remonte aux premiers temps du franciscanisme.
  Ici, les bénédictins avaient d'abord, construit une chapelle au X° siècle avant de la donner à François au XII° siècle; il la restaura et édifia autour des cabannes pour les frères. Des années après sa mort, on construisit un couvent "en dur".
C'est ici, surtout que le Poverello commença à composer les premières lignes de son magnifique "Cantique des Créatures".
P5200312.JPG
Jusqu'au début du XIX° siècle, ce monastère fut occupé par des communautés franciscaines avant d'être abandonné lors de le suppression des monastères en Italie et tomba en ruine.
C'est en 1991 qu'un frère franciscain entreprit de restaurer ce monastère, aidé de volontaires italiens et étrangers.  Malheureusement, nous n'aurons pas l'occasion de rencontrer ce fr. Bernardino, personnage "mythique", semble-t-il,  absent ce soir là.
P5200305.JPG
Nous serons accueillis par un jeune couple et leurs deux tous jeunes enfants qui donnent de leur vie et de leur temps pour vivre ici, dans un certain dénuement: pas d'eau courante (on récupère l'eau de pluie dans des citernes) ni d'électricité (sauf "un peu" fourni par un panneau solaire...).
Dans le cloître, magnifiquement fleuri, un bébé qui ne marche pas encore, s'amuse avec quelques jouets... Sa petite-soeur arrose les fleurs avec sa mère et s'en va s'essayer à actionner la pompe à main pour remplir son arrosoir...
Une vie toute de simplicité qui s'efforce d'être vraie...
P5200304.JPG
Jusqu'ici, nous avions vu, visité des lieux chargés d'histoire liée à François... côtoyé quelques religieux...
mais ici, c'est autre chose: ce sont, certes, de belles pierres mais surtout,
c'est une
 VIE
La petite chapelle, ouverte aux rayons du soir, paisible, invite au recueillement. 
 Un peu plus tard, nous nous retrouvons tous pour l'office de Vêpres: papa, maman, les deux petits enfants, deux autres jeunes sur le chemin de Rome, une jeune permanente de la Romita... mais aussi les chiens et le chat qui ne seront pas les derniers à prendre leur place et à se coucher dans un coin de la chapelle! et qui, le dernier signe de croix à peine entamé, seront les premiers à se diriger vers la sortie...
P5200308.JPG
Folklore! penserez-vous peut-être?  Je ne le vois pas ainsi...
Ce qui est certain, c'est que cette "VIE" à la Romita di Cesi, nous ne l'oublierons pas au point que nous nous demandons ce que nous pourrions trouver de "plus" dans les autre lieux qui nous restent à visiter...
P5200309.JPG
Nous prenons le repas du soir, frugal mais excellent, dehors, sous l'immense cèdre...
P5200314.JPG
avec vue plongeante sur le bercail ou co-habitent chèvres et moutons...
P5200316.JPG
La forêt brille sous les derniers rayons du soleil et au-dessus d'un vallon se devine dans le lointain la vallée de Terni...
P5200307.JPG
P5200317.JPG
P5200301.JPG
Nous dormirons ici, dans cette pièce voûtée... et plutôt fraîche, mais les couvertures ne manquent pas... 
Un dernier détail: avant le coucher, ne pas oublier d'aller remplir notre arrosoir à la pompe, pour nos ablutions matinales...

Commentaires

Merci pour ce partage.C'est une beau pèlerinage que vous avez fait!
Bonne journée
Christiane

Écrit par : Les bouchons voyageurs | 06/02/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique