https://www.atinternet-solutions.com
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/01/2011

Etape 4 - DEBA - MARKINA XEMEIN.

17/9  -  Deba  -  Markina Xemein 23 km.

La pluie nocturne a chassé brume et nuages; mer et montagne baignent dans la lumière.

La première partie de cette étape est très belle mais demeure accidentée dès le départ, jusqu'à l'ermita de Santo Christo de Calvario, d'où nous apercevons le port de Mutriku

P9170015.JPG

Nous allons quitter la côte pour nous enfoncer dans l'intérieur du Pays Basque, parsemé de belles et imposantes fermes.  Ici aussi, la propreté est de rigueur, comme de l'autre côté des Pyrénées.

P9170014.JPG

Depuis notre départ, nous empruntons assez souvent des pistes cimentées dans la campagne.  Nous poursuivons par des sentiers en sous-bois ou par des routes forestières, entourés de pins et d'eucalyptus, cet arbre tellement répandu le long de cette côte.

Peu avant Markina, un groupe d'amis s'active autour d'un barbecue; apprenant que nous venons de "Bretania"  -des cousins, en somme!-  nous avons droit à un grand verre de vin (ou deux) pour faire passer un casse-croûte énorme au jambon fumé!  Excellent!

Ainsi revigorés nous ne mettrons pas longtemps avant d'atteindre le terme de l'étape et notre petit hôtel,  à Markina Xemein.

28/01/2011

Etape 3 - Zarautz - Deba.

16/9  -  Zarautz  -  DEBA.  25km

P9160011.JPG
De Zarautz à Getaria, nous longeons la route côtière ce qui n'est pas désagréable pour "chauffer" les muscles!
Voici le minuscule port de Zarautz, à "double étage", bien abrité derrière ses imposantes digues.  Les barques sont accrochées à des filins qui traversent l'étroit bassin.
P9160012.JPG
Plus loin, Getaria, port abrité par le mont Anton, que l'on quitte en montant une nouvelle calzada.  Comme il fait lourd et orageux, une petite halte rafraîchissante dans le coquet village d'Azkizu est la bien venue.
Le chemin alterne rudes montées et descentes "casse-patte"... et nous promène de port en port: ici, c'est Zumaia...  Au sortir du village, un ancien, qui fut pélerin en son temps, nous accompagne dans une longue montée, nous prodiguant de nombreux conseils pour que nous suivions "son" chemin jusqu'à Deba... mais nous ne comprenons pas grand chose et décidons de suivre les flèches jaunes, à son grand dam!
Sous cette chaleur, nous apprécions sur les points hauts, les caresses d'une douce brise qui vient de la mer; une brume de chaleur inonde la Costa Verde et masque les sommets de la Cordilière Cantabrique, notre compagne pour quelques semaines.
Après Elorriaga, nous délaissons l'option GR par la côte, encore plus accidentée que notre chemin qui continue à travers les prés jusqu'à Itziar...
P9160013.JPG
La difficulté du chemin ne dissuade pas ma coéquipière de rempir ses poches de noix tombées sur le sentier... qui profitent d'un trou dans la poche pour recouvrer aussitôt leur liberté!
Un sente caillouteuse nous descend à Deba; par chance, une personne nous indique un ascenseur qui nous évitera un nombre impressionnant d'escaliers pour arriver en ville.
Surpise!  pas de place au gîte!
L'office du tourisme nous propose un hébergement à 11 km d'ici, au fin fond de la magnifique vallée de Lastur !  Heureusement, les jeunes propriétaires du gîte viennent nous chercher, ainsi qu'un randonneur du GR, et nous ramèneront demain matin à Deba!
La nuit est relativement calme car on prépare activement, dans la salle du gîte, la grande fête du village, le lendemain!

26/01/2011

Etape 2 : Saint-Sebastien - Zarautz.

15/9 - Saint-Sebastien  -  ZARAUTZ.   23 km.

A peine sortis de l'AJ, il nous faut attaquer de suite les pentes du Mont Igeldo, d'abord par de petites routes ou des chemins goudronnés, avant de nous enfoncer dans un paysage de vertes prairies; les fermes sont nombreuses et les petits veaux, dans leur minuscule abri, s'exposent aux premiers rayons du soleil matinal...

P9150008.JPG
Après les fermes, nous nous enfonçons dans des chemins creux qui courent ensuite à travers la lande: le terrain est souple car il a du pleuvoir abondamment ces derniers jours.  voici une calzada, pavée de grosses pierres; le tout est accidenté, les raidillons nombreux: un vrai chemin  de montagne...
Une petite parenthèse avec Orio, joli petit port de pêche sur la rivière du même nom.  A la sortie nous retrouvons nos sentiers mais aussi les premiers vignobles qui produisent le fameux vin pétillant du Pays Basque: le Txakoli
P9150009.JPG
Orio
Ce soir, nous nous arrêtons dans la station balnéaire de ZARAUTZ.
L'AJ, où nous logeons, se trouve face à la magnifique plage de sable fin: bon endroit pour se reposer et jouir d'un magnifique coucher de soleil... mais...
deuxième impression: c'est un chemin plutôt "physique"...

24/01/2011

Etape 1 :Irun - Saint Sebastien - 26 km

14/9 -  Irun - Saint-Sébastien.

Arrivés par le train hier soir, à Irun, nous nous sommes présentés à l'alberghe: accueil fraternel et très sympathique.

Ce matin, nous quittons Irun pour retrouver tout de suite de vieilles connaissances: les flèches jaunes!  Elles nous conduisent hors de la ville, nous  font traverser des marais et après une petite halte à l'ermita Santiago, nous commençons l'escalade vers N.Dame de GUADALUPE, sur les pentes du Mont Jaizkibel.  Nous visitons ce sanctuaire du XVIII° siècle, simple et beau, très vénéré par les marins.

P9140002.JPG

Après le sanctuaire, une nouvelle montée nous attend; puis pendant quelques heures, ce sera une agréable ballade sur un chemin facile, en balcon, tandis que de la vallée très industrialisée, monte le bruit du trafic autoroutier.

Puis c'est la descente sur le village-rue de Pasaia Donibane, situé sur une ria qui conduit à un port important.  Une navette fluviale permet de traverser en quelques minutes la ria pour débarquer à Pasajes de san Juan.  Nous empruntons le chemin vers la sortie de la passe avant de grimper par de rudes escaliers jusqu'à un phare puis de poursuivre jusqu'à un autre phare et de trouver le chemin côtier, dans la lande et la fougère.  Beau trajet qui nous amène au Mont Ulia qui domine San Sebastian: beaucoup de beaux sentiers sur ses flancs mais plutôt raides.  De ce belvédère, S. Sebastien est en vue avec sa plage en forme de coquille  -la Concha-,  bien abritée entre les monts Urgull et Igeldo.

P9140007.JPG

La descente sur la ville est abrupte.  Nous entrons dans la cité: voici la Mairie, puis nous passons près du Palais des Congrès où l'on prépare le Festival du Film: le tapis rouge est déja déroulé... pas pour nous!

Nous apprenons que l'auberge de jeunesse se trouve à la sortie de la ville: il nous faut donc parcourir tout le magnifique front de mer, bordé de villas et de magnifiques immeubles, sur plus de deux kilomètres!  Soyons positifs: ce sera ça de moins pour l'étape de demain!

Une fois installés à l'A.J, nous redescendons vers le port où se côtoient yachts et bateaux de pêche: un coin sympa!

Première impression: c'est plutôt "physique" pour un début!

22/01/2011

Malgré le froid...

Quand la bise nous pince et que les froides journées d'hiver commencent à être longues...

il est grand temps de tirer des plans sur la comète pour bénéficier au mieux des longues et belles journées du Printemps ou de l'Eté pour des vacances sans doute, mais aussi peut-être pour envisager d'autres activités plus particulières... par exemple un départ sur le

Chemin de Compostelle!

Nombreux sont ces chemins!

Je vous propose de nous accompagner sur le "Camino del Norte", ce "Chemin du Nord" qui longe l'Océan et conduit à Santiago à travers le Pays Basque, la Cantabrie, Les Asturies et enfin la Galice.

En 2005, pour la cinquième et dernière fois nous repartions vers Santiago...

Nous avons parcouru ce chemin au mois de Septembre: saison idéale, avec le Printemps, pour se mettre "en route"...

En 2011, des modifications dans le trajet ou les hébergements sont sans doute intervenues par rapport à 2005, mais les paysages restent les mêmes!

Le topoguide que nous avions utilisé:

"Le Chemin Côtier - Camino del Norte"

de Jean-Yves Grégoire et François Pinguet.

Rando-Editions (édition 2005).

Il est agréable de revenir sur ce chemin, de retrouver le carnet de notes quotidien et de revoir les photos... Ainsi, tout renaît et revit, comme si c'était hier!

En route, donc, pour quelques semaines... avec une étape tous les deux jours... sauf le week-end!

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique