https://www.atinternet-solutions.com
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/02/2011

Etape 14 : Cobreces - SAN VICENTE de la BARQUERA

27/9 - Cobreces  -  S. Vicente de la Barquera. 22km.

Départ sans petit-déjeuner: le bar est encore fermé, tant pis!

Le parcours s'annonce agréable... Moins de goudron et plus de sentiers et de chemins empierrés et dans les champs, des fruits!  On cultive par ici des citrons, des oranges, des mandarines...

Il fait beau et chaud lorsque nous arrivons à Comillas, dominée par l'architecture imposante de l'Université Pontificale.  La vieille ville est agréable à parcourir et l'on sourit devant l'aspect original d'El Capricho, cette tour recouverte de céramique, oeuvre de Gaudi !  Comillas est aussi une belle station balnéaire.

P9270089.JPG
Notre chemin se poursuit agréablement avec, parfois, de brèves mais sérieuses montées, sous un ciel d'azur.  Après avoir franchi un pont roman sur un arroyo, nous débouchons face à cette curieuse petite chapelle située juste à proximité d'un terrain de golf.
P9270091.JPG
Si on ne les sépare pas, ces ceux-là, ils vont avoir des ennuis!
P9270092.JPG
Toute la journée, nous aurons souvent aperçu la mer et les belles plages de cette côte apparamment peu fréquentée à cette saison.
P9270097.JPG
Puis en milieu d'après-midi, nous apercevons

San Vicente de la Barquera
P9270096.JPG
Nous n'y sommes pas encore et une bonne descente nous attend avant d'atteindre ce pont imposant.  Il date du XV° siècle et comportait à l'origine trente-deux arches, il en reste vingt-huit.  Ce pont de la Maza est assez robuste pour supporter le trafic de la Nationale !
P9270098.JPG
S. Vicente est aussi la "Villa Hermana", la "ville-soeur" de Pornichet, commune limitrophe de la nôtre...
Dans le cadre du jumelage entre Pornichet et S. Vicente, une course à la voile reliait ces deux villes et avait un certain succès; on l'appelait "La Barquera"... puis elle a disparu, remplacée par une autre qui arrive à Gijon...




25/02/2011

Etape 13 : Polenco - COBRECES.

26/9 -  Polenco  - Cobreces. 25 km.

Ce matin, il ne pleut plus; il fait chaud et lourd; heureusement de temps en temps un petit vent vient de la mer rafraîchir l'atmosphère er chasser les volutes de fumée qui s'échappent des cheminées de l'immmense usine Solvay installée dans cette vallée.

Nous poursuivons par des routes de campagne tranquilles mais goudronnées, traversant villages et fermes.  Hier et aujourd'hui, pas de sentiers herbeux ni de barrières à ouvrir et fermer.  Il est vrai qu'en Cantabrie, nous aurons eu beaucoup de bitume mais qu'importe!

La région est très verte et agricole, les maisons souvent fleuries; au Sud, la Cordilière Cantabrique ferme l'horizon.

Vers Midi, nous arrivons dans le magnifique village de

Santillana del Mar

P9260078.JPG

Nous contournons la Colegiata Santa Juliana, malheureusement fermée et entourée, en partie, d'échafaudages... Nous regrettons de ne pouvoir visiter l'intérieur que l'on dit remarquable.  De fait  -comme l'indique le guide-  la tour rappelle tout à fait celle de Fromista, sur le camino francès.

Nous nous attardons longuement dans ce magnifique village ancien où les voitures n'ont pas accés.  Deux rues, pavées de galets, bordées de palais et de demeures somptueuses,  parcourent la cité et se rejoignent devant le parvis de l'église.  Au milieu de la rue, voyez cette fontaine couverte qui servait de lavoir et d'abreuvoir.

P9260079.JPG

On ne se lasse pas de flâner dans ces petites rues calmes sous le soleil de midi...

P9260080.JPG

ou sur la Plaza Mayor avec sa tour gothique et une belle maison du XVIII° siècle, transformée aujourd'hui en Parador.

Après le casse-croûte, nous quittons ce joyau par nos petites routes tranquilles vers Cobreces.

Après Oreña, apparaît cette imposante bâtisse perchée, seule, au sommet d'une colline que nous laissons sur notre droite:

P9260082.JPG

l'ermita de San Pedro

P9260083.JPG

Apparamment, cet ermita est devenue une résidence particulière.

Poursuivant notre chemin, nous sommes intrigués par cette église imposante et apparemment tronquée, alors que nous sommes dans les environs de Ciguënza.

Notre guide rapporte que cette gigantesque église est due:

"à la folie des grandeurs d'un colon désireux de revenir au pays et qui voulait copier l'église de las Capuchinas de Lima.  A cette fin, il envoya des plans et de l'argent, mais mourut avant son retour au village et ne vit jamais la construction terminée"...

Eglise inachevée de Ciguënza


P9260085.JPG

et l'on peut entrevoir l'imposante façade de cette église que l'on ne visite pas.

P9260086.JPG

L'étape se termine et l'on aperçoit les tours de Cobreces.

Nous ferons étape ce soir à l'Abbaye Cistercienne de Santa Maria de Villacelis où nous assisterons à l'office du soir avec les quelques moines très âgés qui vivent la vie monastique en ces lieux.

P9260088.JPG

 

 

23/02/2011

Etape 12 - Santander - REQUEJADA/POLANCO

25/9  -  Santander  -  REQUEJADA/POLANCO. 26 km.

Au lever du jour, nous quittons Santander en compagnie des Allemandes qui nous distancerons dès la sortie de la ville.  Le ciel est menaçant et il faudra de temps en temps sortir la veste de pluie.

Aujourd'hui, on nous propose une variante par Liencres qui nous permet de suivre la côte et de découvrir, comme sur ces photos, l'estuaire de la Ria du Rio de Mogro qui n'est pas sans nous rappeler les rias bretonnes ou celles de Galice, en descendant vers le Portugal.

P9250069.JPG
Les "hospitaleros" de Santander nous donnent un tuyau pour éviter le détour par Ponte d'Arce, passage obligé pour franchir le Rio de Mogro...
Autrefois, des passeurs faisaient traverser l'estuaire aux pélerins et aux marchands qui voulaient atteindre Santillana del Mar; puis la construction d'un pont, 4 km plus haut: Ponte d'Arce, sonna le glas des passeurs... et le camino fut dévié!
P9250070.JPG
Ce "tuyau" des hospitaleros, c'est quoi? J'ose pas vous le dire!
De nos jours, le chemin de fer franchit le Rio sur un pont métallique... pas très long... à Boo de Pielagos...
Nous comptons les trains qui surgissent sur la voie: quatre en quelques minutes!
Nous nous approchons: c'est bien indiqué: "vietato el paso"!
Un regard devant... derrière... pas de bruit à l'horizon... on traverse!  pour arriver ensuite à la gare de Mogro, déserte...
Vous me direz:

- ça sert à quoi de prendre des raccourcis sur le Chemin?

-Ben! à rien!... sauf qu'il n'y a pas d'itinéraire obligatoire... donc pas de raccourci!

Nous continuons notre chemin: voici l'ermita  de la Virgen del Monte.
Nous voulons arriver à Requejada/Polanco.

Sur notre route, voici que se déroule un rallye auto: les commissaires nous font franchir les barrières entre deux bolides: décidément, c'est le dimanche de tous les dangers!

A un km du centre-ville, nous tombons sur un merveilleux petit alberge: "El Regato de las Anguillas"...
Nous allons chercher la clé au Bar Quin voisin; la dame qui le tient est absolument charmante et elle nous prépare un de ces repas pour... 18h30!...  tout peregrino comprendra que c'est un horaire inhabituel en Espagne pour le repas du soir et que les soirées sont parfois longues avant le repas, alors que la faim vous "tenaille les entrailles"...
P9250071.JPG
Ce gîte, ouvert depuis à peine deux ans (en 2003) par la Mancommunidad de Miengo, comporte une douzaine de lits.  La patronne du bar nous apprend que c'était autrefois le lavoir du pueblo...
P9250074.JPG
En inscrivant nos noms sur le livre d'or, nous constatons que nous sommes les 1000 et 1001èmes à nous arrêter  dans ce gîte depuis son ouverture... et on ne gagne rien!




21/02/2011

Etape 11 : Santoña - SANTANDER

24/9 - Santoña  -  Santander.  31 km.

 

Malgré la pluie, nous avons bien dormi sous cette tente... étanche!  Encore une longue étape aujourd'hui...

Le soleil a du mal à se débarasser des nuages mais éclaire tout de même la baie de Santoña protégée par des forts.

P9240062.JPG

Nous écoutons les conseils du responsable de l'AJ pour rejoindre Argonos.  Sur le sentier, cet eucalyptus géant nous impressionne...

P9240063.JPG

mais nous nous égarons dans une "urbanizacion"... puis, plus loin nous voici sur le mauvais chemin!  Come back vers la route que nous ne quitterons pas de la journée, route tranquille, il est vrai, mais bitume+goudron ... no comment! là, l'urticaire menace!

Positivons!  La route traverse quand même des paysages paisibles et l'on est tenté de faire quelques pauses sous ce beau pont...

P9240064.JPG
ou près de celui-là qui fait corps avec cet ancien moulin délabré
P9240066.JPG
Encore quelques kilomètres avant d'arriver à Bareyo où se dresse la belle colegiata Santa Maria de Bareyo.
P9240065.JPG
Nous continuons par des routes calmes et goudronnées; les eucalyptus nous accompagnent...
Pour varier un peu, nous devons maintenant emprunter sur je ne sais combien de km un "carril-bicy" (piste cyclable et piétonne)...
Rien ne va aujourd'hui  -est-ce un peu de fatigue?-  on s'engage encore dans une mauvaise direction, suite à une interprétation erronnée du balisage...
Abrégeons!  on arrive enfin à Somo (ouf!) et nous attendrons  à l'embarcadère l'arrivée du bac pour une traversée d'une demi-heure  vers  Santander où nous débarquons vers 20h.
P9240067.JPG
Nous trouvons le gîte, à l'ombre de la cathédrale: des allemandes, des espagols et des suisses sont déjà dans les lieux.
Pour apaiser notre faim, remonter notre moral et calmer quelques courbatures, une paella abondante au bar Baracunda nous fait le plus grand bien!
Vous l'aurez compris: ce n'est pas une étape de rêve...

18/02/2011

Etape 10 : GURIEZO - SANTONA

23/9  -  GURIEZO  -  SANTONA. 28 km.

Nuit fort calme dans notre refuge mais, ce matin, le bar est fermé, alors on "petit-déjeune" à froid!

Nous retrouvons le balisage à quelques centaines de mètes du refuge: l'étape de ce jour est assez longue et le sentier nous semble éxagérément sinueux mais traverse quand même de beaux coins...

P9220056.JPG

A Santa Magdalena, nous rencontrons des Landais qui font des portions du chemin en randonnée, accompagnés d'une voiture.

L'étape continue avec de solides montées, jusqu'à Liendo: les eucalyptus et les chênes verts habillent les monts; l'élevage de bovins et même de chevaux est important.

P9230058.JPG
Nous avons dépassé Liendo et le chemin recommence à grimper... les lacets de la nationale sont un peu moins raides! et faire un peu de "goudron" ne nous donne pas de l'urticaire!
Voici la station balnéaire de Laredo et d'abord la très jolie vieille ville: nous empruntons sur plusieurs kilomètres le paseo maritimo... pas le choix!   Il fait chaud, peu de monde sur la plage ou dans les dunes...
Nous arrivons enfin à la Pointe de Laredo;  Santoña est en face mais il faut franchir la Ria et prendre la navette du passeur qui accoste à même la plage: c'est folklo et efficace!
Il nous faut maintenant trouver l'AJ... qui est assez loin; pas de place disponible en chambre; nous établissons nos quartiers sous une tente de patrouille avant de prendre une douche et de partager le repas avec les "pensionnaires"...
mais l'orage gronde!
P9230060.JPGn


 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique