https://www.atinternet-solutions.com
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

27/08/2012

SYRACUSE

Nous quittons notre villégiature calme et reposante, sous les oliviers pour prendre le bus qui nous amène au centre de SYRACUSE. Aujourd'hui, point de soleil, tant pis!

Ah! Syracuse! que de souvenirs du temps de mes "humanités gréco-latines" où, dans les versions, il était question de Syracuse, de ses tyrans, de la rivalité avec Carthage et Athènes... et Ulysse qui eut bien des misères dans les eaux siciliennes! 

Et Archimède,  "eureka!"... natif aussi de Syracuse!

Nous nous dirigeons tout de suite vers 

l'Ile d'ORTYGIE

qui constitue le noyau historique de Syracuse, relié à la terre ferme par le Ponte Nuovo.

Nous découvrons tout de suite les ruines du temple dédié à Apollon, le plus vieux temple de Sicile (6° s. avt JC) qui devint, au cours des siècles église puis mosquée...

P5200386.JPG

avant de nous perdre dans les petites ruelles de la cité où alternent quartiers populaires et palais; certains, bien "malades" attendent une hypothétique restauration.

P5200387.JPG

Et nous débouchons sur le belvédère S. Giacomo, ancien bastion aménagé sur les anciens remparts, proche du fort Vigliena.

A la pointe de l'île s'élèvee le Castello Maniace, fort construit par Frédéric II de Souabe...

La Sicile a vu, dans son histoire, "défiler" bien des "peuples" intéressés par sa situation et ses richesses :  Grecs, Romains, Barbares, Byzantins, Arabes, Normands... ("pour une fois qu'on parle de nous!", paroles entendues d'un groupe de touristes normands de "chez nous"!!!) , Souabes, Angevins, Aragonnais...

P5200389.JPG

Sur ce front de mer, de nombreuses demeures sont abandonnées ou en mauvais état.

Au delà du Château, on retrouve la Riviera di Levante, lieu de promenade avec la célèbre Fonte Aretusa , source d'eau douce toute proche de la mer; son débit est important et les canards s'y trouvent bien, de même que les papyrus qui s'y développent.  Cette plante fait partie de l'histoire de Syracuse car elle pousse également sur les rives de la rivière Cyane, dans les environs de la ville.

P5200390.JPG

Nous quittons Ortygie pour rejoindre l'immense

Parc archéologique de NEAPOLIS

P5200410.JPG

Le Théâtre Grec est l'un des plus grands monuments de l'Antiquité, construit vers le 5° s. av. J-C.

  Comme à Taormina, on a utilisé la pente naturelle du site pour y creuser les gradins.

Au cours des siècles il a subi de nombreuses transformations... Sous la domination espagnole, on y installa même des moulins à eau alimentés par un aqueduc...

De nos jours, les gradins "modernes" occultent les "originaux" car le Théâtre est régulièrement utilisé pour des concerts ou des représentations théâtrales : au programme cette année: Eschyle, Sophocle, Euripide...P5200411.JPG

Ci-dessous,

l'Amphithéâtre romain,

creusé lui aussi en partie, directement dans la roche (à gauche) et, au milieu, la cavité rectangulaire était destinée au matériel "technique" pour la réalisation de grands spectacles avec gladiateurs, fauves, joutes navales...

P5200409.JPG

Les LATOMIES.

Encore un endroit extraordinaire!

Les Latomies sont les anciennes carrières d'où l'on extrayait les pierres de calcaire pour la construction des maisons et des divers monuments.  La technique d'extraction est assez compliquée, utilisant pioches, coins et morceaux de bois que l'on arrosait pour faire éclater la roche...

P5200413.JPGCertaines se trouvent au sommet de la colline sur le flanc de laquelle est construit le Théâtre.

Après la période d'extraction, ces latomies furent "aménagées" pour servir de prisons... d'où peu ressortirent vivants!  On les utilisa également pour des cérémonies funèbres et même pour la culture...

P5200415.JPG

 La "Latomie du Paradis"

"L'Orecchio di Dionisio"

P5200416.JPG

L'appellation de cette latomie vient de la ressemblance avec le pavillon d'une oreille.  C'est Le Caravage qui lui a donné cette appellation lors d'un voyage en Sicile, au 17° s.

P5200417.JPG

C'est véritablement grandiose et l'acoustique y est remarquable.

P5200418.JPG

On s'enfonce assez loin dans le sol (65 m.), dans une sorte de méandre, jusqu'à l'obscurité; la hauteur (23 m.) est impressionante, les parois sont lisses...  On suivait, semble-t-il les strates de la pierre pour en extraire les meilleurs morceaux...

P5200423.JPG

On pense que l'extraction commençait par le haut où l'on ouvrait une fissure que l'on élargissait ensuite vers le bas...

P5200425.JPG

L'"Oreille de Denis"?    Pourquoi?

La légende suggère que Denys l'Ancien, grâce à l'acoustique de la grotte, pouvait espionner ses ennemis, discrètement!

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique