https://www.atinternet-solutions.com
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/11/2011

Etape 17 : Celorio - RIBADASELLA.

30/9 -  Etape 17 : Celorio  -  Ribadasella.  25 km.

Bon départ de la journée: la patronne de la pension consent à nous préparer un petit-déjeûner vers 7H...

Nous quittons Celorio au lever du jour.

P9300102.JPG

A 7h19, j'immortalise ce lever du jour sur la mer et la plage déserte... pas de nuages !  Une belle journée s'annonce...

Peu après Celorio, nous voici en vue de Niembro et de la belle chapelle Nuestra Señora de los Dolores, baignée par les premiers rayons du soleil, construite juste au bord de la lagune dans un paysage qui nous fait tout de suite penser au Golfe du Morbihan.

P9300103.JPG
P9300104.JPG
Quelle belle journée! soleil radieux, chemins creux, herbages, vent parfois frais à l'ombre...
P9300105.JPG
La mer n'est jamais très loin...  les mouettes font une pause...
P9300107.JPG
tandis que la campagne, de l'autre côté est tout aussi reposante.
P9300106.JPG

Ici comme ailleurs, on trouve des imprudents...
P9300108.JPG


et les premières bornes apparaissent... mais si mes souvenirs sont exacts, elles indiquent la direction de Santiago à l'inverse des bornes des autres chemins, à savoir que les rayons de l'étoile sont tournés vers Santiago...  Avez-vous compris?  moi, pas trop! enfin, si! les rayons convergent vers le centre de la coquille qui indique la direction de Santiago!

P9300113.JPG

 

P9300109.JPG

 

 

 

 

C'est assurément aujourd'hui l'une de nos plus belles étapes!

D'après mes calculs nous devons être à mi-chemin de notre pérégrination vers Santiago...

Ce soir, halte à l'AJ de Ribadasella où l'on peut cuisiner: nous pourrons composer un menu simple et à notre goût!

Avant  le coucher, nous flânons sur le bord de mer pour jouir des derniers rayons du soleil sur la baie

P9300115.JPG
Sur la falaise baignée de soleil on aperçoit l'ermitage de la Virgen de la Guia, patronne des marins.

 

P9300116.JPG

puis nous profiterons du dernier feu d'artifice... tiré là-bas, derrière la montagne!

P9300119.JPG
et nous n'irons pas explorer ls falaises de Ribadasella, sur la route du Jurassique asturien, à la recherche des traces des dinosaures...

23/11/2011

Il y a longtemps...

Depuis mars, je vous ai laissés en plan, en rase campagne... quelque part dans les Asturies...

La vie étant ce qu'elle est, le blog est resté en plan... pour diverses raisons;

Mon temps a été occupé par d'autres activités imprévues:

- la responsabilité d'une association qui vous tombe dessus...

- un beau voyage en camping car en Croatie...

- et au retour, une opération chirurgicale avec séquelles qui rend désormais impossible tout port de sac et toute marche au long cours...( A ma dernière visite, mon sac à dos, déprimé, moisit dans son placard!)


Le calme automnal me permet de reprendre mon récit et nous irons ensemble jusqu'à Compostelle que nous devrions atteindre vers la fin de l'année ou au tout début 2012...

04/03/2011

Etape 16 : La Franca - Llanes - Celorio.

29/9 - Etape 16 : La Franca -Llanes- Celorio. 26 km.

Nous déjeunons dans notre chambre d'hôtel, avec les moyens du bord avant de prendre la route sous un ciel bien gris et bas.

Pour une fois nous suivons notre guide et nous nous enfonçons dans le "Valle oscuro"...  Cette "vallée obscure", orientée est-ouest tient son appellation du fait qu'ici, la fée électricité est arrivée bien tardivement.

P9290100.JPG
Tout y est: le temps, le lieu... Sûr, nous ne devrions pas voir la lumière aujourd'hui!

Finalement, nous apprécions beaucoup cette étape, tranquille, par de petites routes, même si l'horizon est bouché.
Cette vallé est assez fréquentée et de nombreuses constructions surgissent de terre.
Nous quittons cette belle vallée par un splendide défilé tandis qu'apparaissent les premiers "horreos", ces greniers sur pilotis destinés  au  séchage du grain et à le préserver de la rapacité des rongeurs!
Nous jouons avec la nationale que nous quittons, retrouvons pour finalement nous enfoncer dans une forêt d'eucalyptus avant de déboucher sur Llanes.
P9290101.JPG
Les Asturies sont le pays des Sidrerias...
Les pommiers, ici, envahissent la campagne et nous apercevons d'énormes cidreries... à faire pâlir d'envie les bretons (un peu...) et les normands (beaucoup!)
Quelques kilomètres plus loin, nous arrivons à Celorio où nous faisons étape.  Une épicière bien intentionnée nous conseille une pension car les hôtels ne sont pas bon marché.  Une fois de plus, nous pique-niquons dans la chambre: le menu est frugal mais en grattant le fond de nos sacs, on trouve toujours quelque chose à grignoter!
Mais, avouons-le, nous avons mangé quantité de bonnes pommes bien mûres, fraîches et humides en cette pluvieuse journée d'automne...
Nous ne nous attarderons pas ce soir sur le bord de mer ni autour du Monastère San Salvador, et encore moins sur la plage de Polombina...

02/03/2011

Etape 15 : San Vicente - La FRANCA.

28/9  Etape 15 : San Vicente - La Franca.  21 km.

Pas de photos aujourd'hui!

C'est une étape relativement courte qui nous promène, au départ de S. Vicente par des routes de campagne tranquilles; au terme d'une longue montée, nous débouchons dans le vallon de S. Vicente, tapissé de prairies entourées de murets de pierre, parsemées de roches karstiques et de cuvettes naturelles profondes: que de verdure!

Aux bonnes odeurs de la nature viennent se mêler celles des fermes et des ensilages... Partout fonctionnent les salles de traite...  Les bosquets d'eucalyptus sont toujours très présents.  Les Picos de Europa sont nos voisins.

Nous sommes en vue d'Unquera, ville sans grand intérêt touristique, coincée entre l'autoroute, la rivière, le train et la montagne.  C'est surtout la dernière ville de Cantabrie que nous traversons.

En franchissant le  Rio Deva nous entrons dans les Asturies.

La Principauté des Asturies entretient un lien particulier avec la Couronne d'Espagne, car le Prince des Asturies n'est autre que Felipe, fils du Roi d'Espagne et futur Roi...

Nous les abordons par un long chemin empierré qui monte longuement avant de redescendre sur Colombres, avec ses villas colorées, d'inspiration coloniale rappelant l'Amérique latine,  sa végétation luxuriante et ses palmiers  Nous arrivons déjà au terme de notre étape: La Franca.  Il n'est pas toujours aisé de découper les étapes de façon équilibrée: les possibilités d'hébergement et nos capacités à aligner de nombreux kilomètres sont nos juges de paix!

Acceptons cette demi-journée de repos, malgré une nuit bruyante due au trafic de la nationale toute proche!

 

 

28/02/2011

Etape 14 : Cobreces - SAN VICENTE de la BARQUERA

27/9 - Cobreces  -  S. Vicente de la Barquera. 22km.

Départ sans petit-déjeuner: le bar est encore fermé, tant pis!

Le parcours s'annonce agréable... Moins de goudron et plus de sentiers et de chemins empierrés et dans les champs, des fruits!  On cultive par ici des citrons, des oranges, des mandarines...

Il fait beau et chaud lorsque nous arrivons à Comillas, dominée par l'architecture imposante de l'Université Pontificale.  La vieille ville est agréable à parcourir et l'on sourit devant l'aspect original d'El Capricho, cette tour recouverte de céramique, oeuvre de Gaudi !  Comillas est aussi une belle station balnéaire.

P9270089.JPG
Notre chemin se poursuit agréablement avec, parfois, de brèves mais sérieuses montées, sous un ciel d'azur.  Après avoir franchi un pont roman sur un arroyo, nous débouchons face à cette curieuse petite chapelle située juste à proximité d'un terrain de golf.
P9270091.JPG
Si on ne les sépare pas, ces ceux-là, ils vont avoir des ennuis!
P9270092.JPG
Toute la journée, nous aurons souvent aperçu la mer et les belles plages de cette côte apparamment peu fréquentée à cette saison.
P9270097.JPG
Puis en milieu d'après-midi, nous apercevons

San Vicente de la Barquera
P9270096.JPG
Nous n'y sommes pas encore et une bonne descente nous attend avant d'atteindre ce pont imposant.  Il date du XV° siècle et comportait à l'origine trente-deux arches, il en reste vingt-huit.  Ce pont de la Maza est assez robuste pour supporter le trafic de la Nationale !
P9270098.JPG
S. Vicente est aussi la "Villa Hermana", la "ville-soeur" de Pornichet, commune limitrophe de la nôtre...
Dans le cadre du jumelage entre Pornichet et S. Vicente, une course à la voile reliait ces deux villes et avait un certain succès; on l'appelait "La Barquera"... puis elle a disparu, remplacée par une autre qui arrive à Gijon...




 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique