https://www.atinternet-solutions.com
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

27/02/2015

Soir d'hiver sur le canal de Nantes à Brest...

Pour le plaisir des yeux...

  Quelque part dans la région de Pontivy, Morbihan...

P1180004.JPG

P1180005.JPG

P1180006.JPG

P1180008.JPG

P1180009.JPG

P1180007.JPG

22/09/2012

Chapelle St NICODEME - La FONTAINE.

Dans l'enclos, près de la tour, une fontaine sacrée de style gothique, de 1608, s'écoule dans trois bassins surmontés de niches.

P8110064.JPG

P8110071.JPG

Chaque niche portait la statue de trois saints: Saint-Nicodème et ses compagnons: saint-Gamaliel et Saint-Abibon.

Ces statues ont disparu depuis longtemps.

P8110072.JPG

Cependant des reliefs sculptés subsistent: ici, un boeuf, un homme et une femme...

P8110074.JPG

là, un porc face à une autre sculpture abîmée, difficile à déchiffrer;

P8110073.JPG

Dans cette troisième niche: un cavalier et une femme en prière.

P8110075.JPG

Tout autour de la fontaine subsistent ces bancs de pierre:

"Autrefois, à l'occasion du pardon, les hommes, assis autour des fontaines, se faisaient raser (il était indispensable de venir avec une barbe de plusieurs jours pour que l'eau des fontaines soit efficace), se lavaient le visage et les mains à l'eau de saint Nicodème pour se protéger des maladies de peau, des fièvres et des maladies contagieuses..."

On retrouve le même rite à la fontaine de N.Dame de Quelven...

P8110070.JPG

Une quatrième fontaine, devant les précédentes, érigée en 1790, est dédiée à Saint-Cornély, protecteur des boeufs.  On se rappellera l'ex-voto du choeur, signalé précédemment...

P8110081.JPG

Un dernier regard sur la partie nord et sur la belle tour, avant de continuer notre visite des chapelles, ouvertes en été, dans le cadre des expositions de

l'ART DANS LES CHAPELLES

qui, depuis plus de vingt ans, permettent de découvrir ces joyaux!

 

P8110084.JPG

20/09/2012

Chapelle SAINT-NICODEME 1

Toujours dans le Pays de Pontivy,

sur la commune de Pluméliau

je vous invite à découvrir la

Chapelle SAINT-NICODEME.

P8110086.JPG

Lorsque l'on emprunte la route qui descend à Saint Nicolas-des-Eaux, sur les rives du Blavet, on aperçoit, au-dessus des champs de blé ou de maïs, l'extrémité de la flèche isolée d'une chapelle.

P8110038.JPG

Nous sommes en présence de l'une des chapelles les plus importantes du Morbihan.

Cette chapelle est construite dans un creux du terrain si bien qu'on ne la découvre pas tout de suite, seule la tour signale sa présence.

P8110039.JPG

La "maison du chapelain" (le presbytère), construite en 1649, accolée directement à la chapelle, allonge l'édifice.

P8110040.JPG

qui, par ailleurs, semble s'enfoncer dans le sol où... en émerger, c'est selon!

P8110066.JPG

La tour-porche de cette chapelle  -classée Monument Historique-  est surmontée d'une tour octogonale, coiffée d'une flèche en maçonnerie, culminant à 46 mètres.

P8110084.JPG

Une tourelle extérieure permet d'accéder au clocher.

P8110078.JPG

Le porche est composé de portes jumelées en anse de panier

P8110079.JPG

et sur la droite, une petite porte renaissance permet, probablement, l'accès à l'escalier du clocher.

Coté Sud, une porte de même style donne accès à l'intérieur de la chapelle.

P8110080.JPGP8110063.JPG

P8110051.JPG

Lorqu'on pénètre dans la chapelle, on est frappé par une certaine simplicité et la modestie des lieux... par rapport à la tour que l'on vient d'admirer!

La voûte, en coque de navire retournée, semblable à celle des autres chapelles, est lambrissée mais les peintures d'autrefois ont disparu.

P8110050.JPG

Au-dessus du maître-autel, un retable en pierre de 1656, comporte une dizaine de personnages parmi lesquels Nicodème arrachant les clous des pieds du Christ supplicié, avant de le conduire au tombeau.

P8110053.JPG

Dans le transept, une tribune seigneuriale supportée par trois arcades cintrées, indique la place de choix que les "maîtres" de la région s'octroyaient jusque dans la "Maison de Dieu"...

P8110044.JPG

A l'extrémité de cette tribune, un petit autel est surmonté d'un retable en pierre montrant la résurrection du Christ avec les gardiens endormis ou étonnés ainsi que la présence des "saintes femmes" venues pour embaumer le corps du Christ.

P8110043.JPGP8110061.JPG

 

 

 

 

 

 

 

P8110062.JPG

La sablière du côté nord porte des inscriptions indiquant la date de construction, (XVI° siècle), les noms des personnages liés à l'édification ou à la restauration de cette chapelle.

P8110059.JPG

 

P8110046.JPG

Sur le mur du choeur, cet ex-voto tout simple représente deux boeufs, en hommage à Saint-Cornély, patron des bestiaux!

P8110081.JPG

Quittons l'intérieur de cette chapelle par le porche d'où l'on découvre l'escalier monumental de construction postérieure, qui permet de descendre dans l'enclos rajouté quelques siècles plus tard.

Et nous allons découvrir les célèbres fontaines de Saint Nicodème...

20/08/2012

Sur le "Mont-Blanc Breton".

SI! SI!  il y a des mont(agne)s en Bretagne!

Nous les avons escaladé(e)s!  en une matinée en parcourant le:

P8040797.JPG

Vous allez vers le Finistère, dans les Monts d'Arrée, entre Pleyben et Morlaix...

dans le Parc Naturel Régional d'Armorique...

Au départ de Plounéour-Ménez, un beau circuit d'une quinzaine de kilomètres vous enverra dans la lande et la bruyère en fleur, cheveux au vent, l'oeil sur les nuages, des fois que...

(mais non, il ne pleut pas en Bretagne: les nuages, venant de la mer, ne font que passer et on ne les retient pas: faut bien laisser un peu d'eau pour les autres!)

P8040792.JPG

La marche d'approche se fait en douceur...

P8040794.JPG

le dénivelé est acceptable...

P8040798.JPG

Arrivés sur une crête  - alors que le soleil est quelque part au-dessus des nuages-   on aperçoit le lac de retenue  -le réservoir de St Michel-   de la centrale nucléaire de Brennilis, en cours de "déconstruction"

et dans le lointain, cette petite forme arrondie c'est la Montagne St Michel de Braspart au sommet de laquelle se dresse une petite chapelle... mais vous n'êtes encore qu'à 380 mètres d'altitude!!!

P8040799.JPG

Alors courage!

Par des sentiers bordés d'herbes gorgées d'eau qui vous inonde les chaussures non étanches

P8040809.JPG

vous atteignez d'abord Roc'h Trédudon, coiffé de son émetteur (que des automistes bretons mirent à terre, il y a quelques décennies...)

et, toujours dans la lande couchée par le vent,

P8040796.JPG

on découvre un large panorama sur le Finistère Nord, vers Morlaix et St Pol-de-Léon, et sur le Finistère Sud, les Montagnes Noires, tandis qu'à l'ouest, on devine la rade de Brest...

P8040810.JPG

Rappelez-vous: nous ne sommes qu'à 380 m. d'altitude.

Il faut continuer l'ascension: l'environnement devient de plus en plus aride et menaçant:

P8040804.JPG

P8040803.JPG

De rares arbres perdus dans cette immensité tiennent tête (en bons bretons!) au vent et à ce milieu hostile...

P8040801.JPG

Quelques mamelons déchiquetés sont hérissés de pointes rocheuses

P8040817.JPG

que nous apprécions car, en ces lieux balayés par le vent, on y trouve un abri pour grignoter notre casse-croûte!

P8040805.JPG

Une fenêtre dans la barre rocheuse ouvre sur un horizon un peu sombre... Il pleut au loin: "c'est un "grain" qui passe" !

P8040814.JPG

Nous approchons du sommet: encore un petit effort!

P8040818.JPG

Voilà! nous y sommes parvenus!

P8040813.JPG

Exactement ici, au bout de mon bâton...  à

TROIS-CENT-QUATRE-VINGT-QUATRE Mètres !  (384 m.)

nous sommes, à

ROC'H TREVEZEL,

sur le toit de la Bretagne!


La descente sera des plus faciles, malgré ces chaos menaçants, au-dessus de nous...

P8040820.JPG

Du fond de la vallée, en nous retournant, cette crête nous apparaît bien inoffensive...

P8040821.JPG

Nous regagnons notre point de départ en parcourant ces chemins creux sans lesquels il n'est pas de randonnée réussie!


17/08/2012

N.Dame de QUELVEN

Cette "cathédrale des Champs" se situe sur la commune de GUERN, à 10 km de Pontivy, dans le village de Quelven, entourée de quelques maisons en granit de Bretagne.

Cette chapelle érigée fin 15° - début 16° siècle possède un clocher haut de 70 mètres qui domine toute la région; il abrite quatre cloches en état de fonctionnement.

n.dame de quelven

C'est le troisième pardon du Morbihan, après Sainte Anne d'Auray et Notre-Dame du Roncier, à Josselin.  Il a lieu le 15 Août dans la prairie proche du sanctuaire. 

Ce jour-là, un cable est tendu depuis la tour du clocher jusqu'à un bûcher et sur cette "tyrolienne", un ange descend, porteur d'une torche allumée destinée à mettre le feu à ce bûcher!

 

 

PA040134.JPG

n.dame de quelven

PA040131.JPG
Les dimensions extérieures de l'édifice renvoient plus à l'idée que l'on se fait d'une importante église paroissiale qu'à celle d'une chapelle...
 
Sa façade sud présente cinq pignons.
PA040132.JPG
A l'extérieur, une "scala sancta" destinée aux cérémonies en plein air a été rajoutée au 18°siècle.

n.dame de quelven

 
L'intérieur, plutôt lumineux comporte trois nefs à la voûte de bois.
 
PA040116.JPG
Sur la droite, une tribune seigneuriale rappelle la place prépondérante tenue autrefois par les seigneurs régnant sur la région:
 
les Rimaisons et les Rohan,
 
dont les armes sont reproduites sur les murs.

n.dame de quelven

L'orgue, de facture baroque et polychrome, date de 1709.  La mécanique, les claviers, les sommiers et les montres sont d'origine. 

n.dame de quelven

Il a été restauré en 2001 et, depuis, des concerts sont régulièrement donnés dans cette chapelle, le jeudi.

L'autre particularité remarquable de cette chapelle est la présence de cette

VIERGE OUVRANTE

PA040119.JPG
Cette statue s'ouvre des pieds jusqu'à la base du cou.  Le triptyque qui apparaît présente douze bas-reliefs relatant les mystères douloureux et glorieux de la vie du Christ,

n.dame de quelven

comme on peut le voir sur cette reproduction de la statue ouverte.
 
Il ne resterait plus que 72 statues de ce type dans le monde!

Parmi les nombreuses statues qui ornent ce monument, on remarque celle-ci: 
 
Saint Georges

qui, terrassant le dragon, sauve la princesse d'une mort certaine.
 

n.dame de quelven

Cette statue, réalisée vers 1350, proviendrait d'une chapelle antérieure.

 
Ailleurs, on retrouve Saint Fiacre,

n.dame de quelven

le patron des jardiniers et des maraîchers... avec sa bêche et son livre de recettes!
 
PA040117.JPG
Et voici Saint-Hervé, avec son loup!
 
Né au 6° s. dans une famille de bardes, Hervé est aveugle; guidé par un loup, il mène une vie de pélerin...

D'où vient ce loup?
 
"Un jour, un loup tua l'âne avec lequel le guide d'Hervé labourait.  Sur l'injonction d'Hervé, le loup prit la place de l'âne et acheva le travail..."
 
Au pardon, on mettait les chevaux sous la protection de St Hervé... 

Autant de saints qui "parlaient" à ce monde de la ruralité.
Ici, comme dans beaucoup d'autres églises et chapelles, on honore
 
saint ROCH  
 
en tenue de pélerin de Compostelle, avec sa plaie sur la cuisse  -le bubon de la peste-  qu'un ange soigne, tandis que son chien tient dans sa gueule le morceau de pain qu'il lui apportait chaque jour pour sa subsistance.

n.dame de quelven

 
Saint Roch, né en 1285 à Montpellier,  décide à 20 ans de vendre ses biens, de se faire pauvre à l'image de François d'Assise. Vëtu en pélerin, il s'en va vers Rome.  La peste sévit en Italie; il soigne les pestiférés.  Malade lui-même, il se retire dans une cabane où un chien lui apporte sa nourriture.
 
Saint-Roch est très présent dans les églises qui longent le chemin de Compostelle, en France et en Espagne, comme nous l'avons souvent constaté nous-mêmes:  les pélerins se plaçaient sous sa protection pour qu'il les préserve des maladies sur le Chemin...
PA040118.JPG
Saint-Jacques, en tenue de pélerin, rappelle l'extraordinaire importance du pélerinage vers Compostelle dans ces lointaines années!
 
Ailleurs, on découvre cette très belle sculpture en albâtre du 15° s. représentant
le couronnement de la Vierge par la Sainte-Trinité.

n.dame de quelven

Les marins de Port-Louis, sauvés d'un naufrage, offrirent, au 18° s. cet ex-voto, représentant la maquette de leur bateau.

n.dame de quelven

 
PA040141.JPG
 
 
 
 A quelques centaines de mètres,
 
au creux d'un vallon...
 
l'immanquable fontaine miraculeuse!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
PA040140.JPG
Elle est composée de deux bassins du 16° siècle, sur une cour dallée.
PA040136.JPG
Les piliers que l'on aperçoit seraient les vestiges d'un abri qui permettait aux hommes d'attendre leur tour pour se faire raser le jour du pardon!
PA040139.JPG
PA040135.JPG
L'eau guérirait les femmes stériles...
 
Et, ce dimanche avant le 15 août, on a déjà monté les chapiteaux pour le pardon, testé le câble pour que l'ange arrive à bon port... et commencé l'entraînement pour les danses bretonnes...

n.dame de quelven

et voilà des "vieux" toujours jeunes qui n'ont rien d'apprentis-danseurs: on sent qu'ils ont çà dans les pieds... depuis longtemps!

 
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique