https://www.atinternet-solutions.com
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/11/2008

Fin d'un beau voyage...

Tôt ce matin, nous quittons notre felouque et son si sympathique équipage pour rejoindre notre mini-bus qui, par une route secondaire, nous permet de rejoindre d'abord EDFOU. Nous traversons de nombreux villages et notre regard est attiré par toutes ces écoles dominant le paysage, et construites sur le même modèle par l'ex-Union Soviétique.

Nous voici à Edfou, ville importante et fort animée. C'est un grand centre agricole et sucrier; à l'aller, nous avions déjà remarqué son imposante usine qui traite la canne à sucre... mais aussi la pollution impressionnante qu'elle génère!

Mais c'est vers le temple d'HORUS que nous nous dirigeons: c'est paraît-il, le temple le mieux conservé d'Egypte.

P1010384.JPG

Le maître des lieux: HORUS nous accueille... avec un sourire de faucon (si çà existe...). Il monte la garde à l'entrée du temple. Il ne nous présente pas sa déesse d'épouse qui, la pauvre, est affublée d'une tête de vache...

P1010390.JPG

Si les dimensions extérieures sont impressionnantes, il en est de même de l'intérieur où de nombreuses salles ont encore leur voûtes (salles hypostyles), toutes richement décorées de hiéroglyphes, certaines encore colorées. Et partout, des représentations d'Horus, la divinité du lieu.  Des couloirs entourent le temple, recouverts de hiéroglyphes, du haut en bas et il y a même des gargouilles... au cas où il pleuvrait!

P1010388.JPG

 Notre visite est un peu rapide, mais il s'agit maintenant de rallier LOUXOR.  Comme pour l'aller, il n'est pas question de nous lancer librement sur la route: il nous faut attendre le convoi entouré de deux voitures militaires... tant de véhicules à la suite les unes des autres: belle cible pour qui voudrait nous faire du mal!

Nous atteignons Louxor en début d'après-midi: un rapide passage à l'hôtel pour nous rafraîchir et nous voici à l'entrée de l'immense temple de KARNAK.

P1010392.JPG

 Sur les 123 ha du site, trois temples se partagent l'espace, entourés de murs de brique crue: les temples de MOUT, le temple de MONTOU et surtout le grand temple d'AMON.

Une longue allée, dite "des Sphinx" conduit au temple. De chaque côté, une vingtaine de ces statues à tête de bélier tiennent entre leurs pattes, une statue de Ramsès II.

P1010395.JPG
P1010396.JPG

 Nous passons une bonne partie de l'après-midi dans les lieux, fortement impressionnés par les dimensions des bâtiments, l'énormité des colonnes et les obélisques... que l'on n'a pas eu le temps de voler!...

P1010397.JPG
P1010406.JPGP1010408.jpg
Sous les ailes de l'avion, l'aurore embrase le désert...

 

C'est la fin d'un beau voyage!

14/11/2008

Dernière nuit à bord de la felouque.

Nous nous hâtons vers le Temple d'HOREMHED, car la fermeture est proche et nous arrivons par des chemins détournés qui affolent un peu les gardiens... mais ils reconnaissent notre guide qui arrange l'affaire: une "petite pièce" met tout le monde d'accord! La visite sera rapide et nous descendons à notre felouque; le temple, illuminé, veillera sur nous toute la nuit!

P1010383.JPG



et nous voici repartis à travers les champs et les palmeraies vers le "village des amis" de nos felouquiers! Les derniers rayons du soleil illuminent le village.

P1010374.JPG



Nous sommes de nouveau reçus trés gentiment par une famille; d'autres felouquiers arrivent... Les retrouvailles sont chaleureuses et bruyantes: tout ce petit monde se retrouve dans une salle d'à côté...

Une jeune fille de la famille est toute heureuse de nous parler en anglais, tandisque sa mère nous propose des articles d'artisanat réalisés par la famille.

on parle de vol d'animaux et de la nécessité de les enfermer dans les cours intérieures; et l'on nous conduit dans l'une de ces cours où vaches maigres, moutons, chèvres et poules cohabitent... La nuit descend; notre hôte veut nous faire découvrir son village du sommet d'un promontoire proche de sa maison. On distingue encore le cours bleu sombre du Nil.

P1010375.jpg



Il pose volontiers pour une photo souvenir; la lune est déjà levée...

P1010377.JPG



Une de ses petites filles semble bien s'entendre avec Dédette!

 

P1010379.jpg

 

 
Il faut se quitter et rentrer au bercail avant que la nuit ne tombe complètement...

Un dernier regard sur le jour qui s'en va...

P1010382.JPG



et tout le monde à dodo, sans trop penser aux cobras tout proches... ça doit bien dormir aussi, ces bêtes-là!

Et demain matin, réveil matinal: un taxi nous prendra à l'aurore, direction Edfou, puis le convoi militaire vers Louxor, puis visite de Karnak... puis l'avion pour Le Caire!

Repos!

12/11/2008

Marche... SELSILA...

Nous voici repartis à bord de notre felouque... Il a fallu procéder à une manoeuvre périlleuse au milieu du fleuve: descendre la voile, plier cet immense mât qui domine le bateau pour passer sous un pont qui enjambe le Nil...

Nous croisons quelques grosses felouques à double voile, transportant des matériaux;

P1010364.jpg


et même l'ancien bateau du Roi Farouk!

P1010373.JPG

Après le repas, nous partons à pied pour deux heures de marche le long du Nil et des canaux d'irrigation, parmi les champs très verts.

P1010365.jpg

 

et, le long de ce canal,

P1010368.jpg

 nous aurons même l'occasion d'apercevoir, furtivement, un de ces énormes lézards (plus d'un mètre de long) qui peuplent ces lieux; il vaut mieux, paraît-il, éviter le coup de queue de ces reptiles!

 

Nous continuons note ballade à travers champs et hameaux. Plus loin, un jeune berger pousse son troupeau de chèvres et répondant positivement à ma demande de le prendre en photo, il attrape prestement une de ses biquettes par la patte arrière et la prend dans ses bras pour me la présenter... avec un large sourire!

P1010367.JPG

Nous escaladons ensuite une forte pente dans la caillasse pour nous diriger vers les carrières de SELSILA d'où furent extraites une grande partie des pierres nécessaires à la construction des temples... c'est vraiment pharaonique!

P1010369.JPG

Nous descendons au fond de la carrière par des escaliers plutôt dangereux: il existe même des galeries que nous n'irons pas visiter car, affirme notre guide, il y a des cobras! On ne discute donc pas!
Au sortir de ces fameuses carrières, du haut d'une colline, nous apercevons notre felouque qui navigue vers notre point de rendez-vous de ce soir...

P1010371.jpg

Nous passerons notre dernière nuit en felouque au pied du Temple d'HOREMHEB...

mais, avant de dormir, nos amis felouquiers ont des collègues dans le village voisin... et nous invitent à les accompagner!...

10/11/2008

KOM-OMBO...

Il nous reste deux ou trois bords à tirer pour atteindre Kom-Ombo et nous amarrer où l'on peut près d'une nouvelle "fournée" d'au moins huit gros bateaux qui viennent d'arriver et déversent déjà leur flot de touristes qui partent à l'assaut du temple, dressé sur un promontoire dominant le Nil.

P1010360.jpg

Je ne vous décrirai pas ce temple dédié aux dieux Sobek le crocodile et Haroéris, à tête de faucon...

P1010354.jpg


car, comme partout ailleurs, les explications du guide sont les bienvenues mais ont tendance à rentrer par une oreille et à ressortir par l'autre! Il est donc judicieux de reprendre les explications à tête reposée, en consultant un bon "guide-papier"...

P1010355.jpg

je me ravise...

L'aide du guide est tout de même importante, car comment aurions-nous deviné que sur la partie gauche de cette photo sont indiqués les jours, les mois, les années...

même que... dans ce nilomètre, plus le niveau du Nil était élevé,

P1010358.jpg

 plus les habitants devaient payer d'impôts... car la récolte était forcément abondante et l'inverse était vrai également. Fallait y penser!

La photo suivante a bien sûr fortement intéressé les anciens hospitaliers que nous sommes.

P1010357.jpg

 On voit d'abord, à gauche, l'une sous l'autre, deux "chaises d'accouchement": c'est ainsi que se pratiquaient alors les accouchements. juste à côté, une série d'instruments de chirurgie (on pratiquait déjà la trépanation dans l'Egypte Ancienne). Et enfin, sur la droite de ce panneau, des hiéroglyphes constituent une sorte d'ordonnance indiquant la conduite à suivre pour se soigner!

dommage que la photo ne soit pas réussie... mais vous la trouverez certainement dans tout bon livre sur l'Egypte...

Nous ressortons de ce magnifique temple pour retrouver notre felouque parfaitement rangée, les coussins en place, le tapis de sol tiré... les matelots en train de "briquer" le pont... Quant aux gros bateaux, ils sont déjà repartis: nous sommes maîtres des lieux, sur nos cailloux!

P1010361.jpg
Il ne nous reste plus qu'à embarquer pour une nouvelle navigation avant de retrouver la terre ferme pour une longue marche sur la rive Est du Nil...

08/11/2008

Pêcheurs sur le Nil.

Hier soir, alors que nous faisions halte à Daraw, nous avons pu observer le travail des nombreux pécheurs, à bord de leurs frêles embarcations.

P1010333.jpg

Ces jeunes lancent leur filet à proximité des herbes de la rive puis, avec de grandes perches, ils effraient le poisson qui vient se jeter dans leur filet.

P1010337.jpg

La même opération se renouvelle au milieu du fleuve.

P1010338.jpg

Nous profitons du calme du soir pour regarder le soleil descendre derrière les palmiers.

P1010340.jpg

alors qu'une imprudente prend un bain de pied dans le Nil, au risque d'attraper la bilharziose...

P1010347.jpg

Dans la nuit, nous avons été secoués à plusieurs reprises par les vagues des bateaux de croisières car, il faut le savoir, ces hôtels flottants se déplacent la nuit, au clair de lune...

P1010349.jpg

Ce matin, le soleil est toujours au rendez-vous: le petit dej' est prêt.

P1010332.jpg

Nous voici prêts pour visiter le temple de KOM-OMBO...

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique