https://www.atinternet-solutions.com
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/12/2009

Etape 5 (suite 1) Pietralunga - Gubbio.

GUBBIO est une admirable ville moyennâgeuse bâtie sur les pentes du Mont Igino. Ville fortifiée, elle est encore ceinturée de remparts; ses ruelles très étroites, la couleur ocre des maisons couvertes de tuiles romaines, ses palais et leurs tours se découpent, en ce mois de mai, sur le vert de la vallée s'étendant à ses pieds.

P5140187.JPG
Le Palais des Consuls domine la grand Place de la Signoria.  La visite de cette ville "se mérite" car il faut grimper des rues  ou même des escaliers en pente raide.
P5140207.JPG 
Pour se reposer, on peut faire un arrêt devant des devantures des artisans céramistes, l'une des spécialités de Gubbio.
P5140188.JPG
Tout le monde connaît l'histoire du loup de Gubbio que François rencontra, un jour!  On en reparlera...
P5140191.JPG
Mais aujourd'hui, une autre fête, où le religieux et le profane se mêlent, se prépare. Les environs, comme nous l'avons déjà vu, sont pavoisés; il en va de même pour les rues et places de la ville.
Demain, en effet, c'est la Fête des Cierges ou la
CORSA DEI CERI.
P5140193.JPG
Cette fête a lieu de 15 mai de chaque année en l'honneur de Saint Ubaldo, évêque de la cité, mort en 1160. Il s'agit de transporter trois énormes "Cierges" jusqu'à la Basilique de Saint Ubaldo, sur les pentes du Mont Igino, à 820  m. d'altitude par un chemin abrupt et tortueux... sans faire tomber ces fameux cierges.
 Ces énormes pièces de bois, surmontées de la statue d'un saint sont fixées sur un cadre de bois et, avec la statue, font environ 5 mètres de haut (certains disent 7 m.!) et pèsent près de 300 kg! (certains disent 400kg...)
Des porteurs se relaient, tout en courant, pour grimper le plus vite possible les rampes du mont...
Gubbio_Corsa_Ceri.jpg
Ces porteurs sont revêtus d'un pantalon blanc et d'une chemise jaune pour S. Ubaldo, protecteur des maçons et des sculpteurs; d'une chemise bleue pour ceux qui portent S. Giorgio, protecteur des commerçants; et, enfin, les champions de S. Antonio, protecteur des agriculteurs et des étudiants, sont revêtus d'une chemise noire; et tous  portent une ceinture rouge et arborent un mouchoir rouge autour du cou.
P5140197.JPGP5140206.JPG
La veille, la ville est en effervescence.  Nous avons eu la chance de nous mêler à cette foule en liesse où tous âges mêlés, ont sentait comme une "ferveur" presque un "vivement demain"!
Un vieil homme nous a raconté les préparatifs  -un vrai cérémonial!-  fort longs et le déroulement de la course, très courte...  Je ne peux que vous inviter à aller voir, par exemple sur Wikipédia, pour une description détaillée et très intéressante de cette fête.
Il faut savoir que les jours suivants, d'autres courses ont lieu: l'une pour les enfants... l'autre pour un autre âge... mûr!
MAIS  c'est
UNE COURSE TRUQUEE !!!
ouais! comme je vous l'dis!
Au milieu d'une foule énorme, on ne se fait pas de cadeau pour arriver en tête la-haut et entrer le premier dans l'église??? 
 Que nenni!
Le premier qui doit entrer, c'est S. Ubaldo... quel que soit son classement!!!  les deux autres, après, seulement!
P5140189.JPG
Chaque corporation ou association invite la population à déguster un repas assis où l'on peut dans la ville.  Au menu, pour une somme modique, un gros morceau de morue à peine dessalée, avec quelques pommes de terre...  Nous y avons goûté, ce qui nous a donné fort soif!
P5140208.JPG                                                                            P5140210.JPG
Avant de regagner notre hôtel par le dernier bus, nous remontons une fois encore en ville pour profiter de la lumière du soir sur les toits de Gubbio et sur la vallée.  Nous sommes sur l'esplanade, entre la cathédrale et le Palazzo Ducale.
P5140201.JPG
Des jeunes sont grimpés tout en haut du clocher et actionnent le "bourdon"  Ils font faire un tour complet de la cloche autour de son axe, puis à un moment, ils l'arrêtent, à la verticale, avec leurs pieds, puis la laissent repartir et un "gong" retentit...  Inutile de dire que ces jeunes ne sont pas du tout "assurés" par un harnais ou autre corde!
lDemain, nous ne resterons pas à la fête qui se déroule toute la journée, mais la course a lieu seulement en soirée...
En quittant Gubbio, nous croiserons les champions de Giorgio, en chemise bleue...
P5150212.JPG
C'est même "bonne ambiance" entre les fans de Ubaldo, chemise jaune....
P5150214.JPG
 et les chemises noire d'Antonio!
Mais n'oublions pas qu'en ces lieux,
 il y a 800 ans,
un énorme loup terrorisait les braves gens de Gubbio!!!

09/12/2009

Etape 5 : Pietralunga - Gubbio.

Gros problème en perspective, aujourd'hui!  Où dormirons-nous ce soir?

L'étape de 27 kilomètres doit nous conduire à Gubbio... mais, demain, c'est LA grande fête à Gubbio! et tous les hébergements sont réservés...  Le signor Tinca craint que nous ne trouvions aucune pierre où reposer notre tête entre Pietralunga et Gubbio; il nous propose même, au pire,  de venir nous chercher au terme de l'étape pour nous ramener chez lui... et de nous ramener à Gubbio demain matin! C'est une solution mais cela ne nous enchante guère!

Longue discussion avec force gestes entre nos amis italiens et l'hôtelier...  Il consulte son annuaire personnel, appelle un confrère des environs de Gubbio qui, en cherchant bien, pourrait nous fournir l'hospitalité "pour une nuit seulement" et encore si nous ne sommes pas trop difficiles sur les conditions... marché conclu!  Au passage, nous devons une fière chandelle à nos amis, car sans la connaissance de la langue, où aurions-nous "atterri"?

P5140181.JPG
P5140180.JPG

Nous quittons immédiatement Pietralunga, fiérement perchée sur son rocher et nous délaissons le trajet proposé par le topoguide pour filer directement par cette belle petite route vers Gubbio et diminuer sensiblement le kilométrage; mais nous voulons arriver de bonne heure pour goûter aux préparatifs de la fête qui va se dérouler demain!

P5140182.JPG
Au fur et à mesure que nous avançons, nous découvrons de plus en plus de maisons pavoisées de différents oriflammes...
On nous précise que chaque drapeau représente le "camp" d'un saint...  Bigre!
Qui sont ces saints?
Dans le désordre, il y a saint Ubaldo, saint Giorgio et saint Antonio... (premier indice...)P5150221.JPG
P5140184.JPG

 

 En principe, chaque maison soutient un saint!  Cependant, parfois, on pressent quelque zizanie...entre les "anciens" et les "modernes"?  entre les "jeunes" et les "vieux"? entre les "ados" et leurs "parents? allez savoir! toujours est-il que sur certains balcons on découvre trois drapeaux différents!!!  Bonjour l'ambiance!

 

P5140183.JPGNous arrivons de bonne heure à notre hébergement: un bar qui possède quelques chambres, dont celle qui nous accueille: un lit, une douche! mais c'est le luxe et cela nous convient amplement. 

 Nous faisons quelques courses pour un pique-nique rapide et nous prenons le bus, direction Gubbio, à 3 kilomètres du resto "d'Emma", à Casamorcia.

 

 

 

Nous voici, rapidement arrivés à l'entrée de Gubbio; déjà des voitures partout; l'aire d'accueil des camping-car déborde largement...  J'ai le temps de mettre en boîte les ruines fort bien conservées du Théâtre Romain...

P5140185.JPG 
Nous voici sur la grand place de Gubbio, pavoisée et bien adossée aux pentes du Mont Igino... que couronne un édifice religieux !(deuxième indice...)
P5140186.JPG
Alors, c'est quoi cette fête?  S'agit-il du Plus grand Arbre de Noël du Monde?
Au mois de mai?  c'est peu probable!
 C'est quoi cette histoire? 
 En 1981, un groupe d'amis décide de dessiner, avec des lampes, le plus grand arbre de Noël sur les pentes du Mont Igino!  Désormais des centaines de néons reliés par des câbles ont pris le relais et le "spectacle" est au Guiness des records...
Non, il ne s'agit pas de cela... Le suspense est insoutenable!
Alors, qui sait???
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique