https://www.atinternet-solutions.com
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/11/2008

KOM-OMBO...

Il nous reste deux ou trois bords à tirer pour atteindre Kom-Ombo et nous amarrer où l'on peut près d'une nouvelle "fournée" d'au moins huit gros bateaux qui viennent d'arriver et déversent déjà leur flot de touristes qui partent à l'assaut du temple, dressé sur un promontoire dominant le Nil.

P1010360.jpg

Je ne vous décrirai pas ce temple dédié aux dieux Sobek le crocodile et Haroéris, à tête de faucon...

P1010354.jpg


car, comme partout ailleurs, les explications du guide sont les bienvenues mais ont tendance à rentrer par une oreille et à ressortir par l'autre! Il est donc judicieux de reprendre les explications à tête reposée, en consultant un bon "guide-papier"...

P1010355.jpg

je me ravise...

L'aide du guide est tout de même importante, car comment aurions-nous deviné que sur la partie gauche de cette photo sont indiqués les jours, les mois, les années...

même que... dans ce nilomètre, plus le niveau du Nil était élevé,

P1010358.jpg

 plus les habitants devaient payer d'impôts... car la récolte était forcément abondante et l'inverse était vrai également. Fallait y penser!

La photo suivante a bien sûr fortement intéressé les anciens hospitaliers que nous sommes.

P1010357.jpg

 On voit d'abord, à gauche, l'une sous l'autre, deux "chaises d'accouchement": c'est ainsi que se pratiquaient alors les accouchements. juste à côté, une série d'instruments de chirurgie (on pratiquait déjà la trépanation dans l'Egypte Ancienne). Et enfin, sur la droite de ce panneau, des hiéroglyphes constituent une sorte d'ordonnance indiquant la conduite à suivre pour se soigner!

dommage que la photo ne soit pas réussie... mais vous la trouverez certainement dans tout bon livre sur l'Egypte...

Nous ressortons de ce magnifique temple pour retrouver notre felouque parfaitement rangée, les coussins en place, le tapis de sol tiré... les matelots en train de "briquer" le pont... Quant aux gros bateaux, ils sont déjà repartis: nous sommes maîtres des lieux, sur nos cailloux!

P1010361.jpg
Il ne nous reste plus qu'à embarquer pour une nouvelle navigation avant de retrouver la terre ferme pour une longue marche sur la rive Est du Nil...

06/11/2008

Eole se calme...

La deuxième nuit à bord, toujours accrochés au même endroit de la rive, est toujours fraîche, mais, semble-t-il, le vent est moins fort.

 Puis vers 7 heures, branle-bas de combat: on va lever l'ancre et partir pour une journée de navigation presque non-stop!


La vie à bord n'est pas des plus fatigantes et notre principale occupation consiste à changer de côté pour rester au soleil, lorsque la felouque vire de bord...

medium_imm003_2A.2.jpg
... tandis que notre pilote appuie de toutes ses forces sur la barre du gouvernail!

Petite halte en milieu de journée sur le bord du Nil pour nous restaurer:
medium_imm006_5A.jpg

On enlève la bâche pour nous exposer aux rayons du soleil;
medium_imm007_6A.jpg
la table est dressée; il ne nous reste plus qu'à nous allonger pour goûter au menu préparé "à fond de cale" du "Milan"
medium_imm004_3A.jpg
Quelques chiens, sortis de nulle part, viendront nous visiter, attendant patiemment quelques reliefs de notre repas...

Nous reprenons notre navigation.
 Vers 16h, nouvelle halte sur le bord du fleuve en face du village de DARAW.
 A bord d'une sorte de scooter à trois roues, nous voici en route vers le centre du village, à toute vitesse, frôlant les nombreux piétons... On se cramponne!

DARAW est célèbre pour son marché aux dromadaires... mais il a lieu le matin... alors on se contentera d'une tournée dans les magasins de la ville et notre guide nous offre un verre de jus de canne à sucre, pressé devant nous: c'est très épais... et peu apprécié par quelques estomacs...

La nuit approche et il n'est pas question de naviguer après le coucher du soleil, nous allons donc faire halte sur la rive ouest, face au temple de KOM-OMBO.
Les gros bateaux de croisière sont déjà à quai. Toute la nuit, leur départ nous secouera fortement...

La nuit, protégés seulement par notre bâche, sera encore bien fraîche. Il ne nous restera plus qu'à admirer la lune, au-dessus du fleuve...
P1010323.JPG
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique